• YSL

    Je suis indigne, tout ce temps et je n'ai même pas souligné la mort d'Yves Saint Laurent.

    Il y a eu un million d'hommages, d'autres l'ont tellement bien conté... Une seule chose à retenir : YSL.. Je ne pensais jamais rendre hommage à un couturier mais YSL... En tant que femme, je le remercie de m'avoir
    sublimé. Et je le remercie tout court, il est le seul couturier qui a su mêler "tous les jours" avec "haute couture".

    J'ai un respect énorme pour le Monsieur, et sa mort me "laisse toute drôle". Désemparée. Il a su comprendre les femmes. Non... C'était un génie.

     

    Au revoir à un grand Monsieur.

     

    Je me sens orpheline ce soir.


    votre commentaire
  • Time goes by and its a real bitch, going by so quickly...

    But some things never changes, thankfully.

    Like Saboth and Eowgala, I mean. This is to you, Shawn :

    Time goes by, the world keeps on changing, of course, but some things do never change, no matter years.

    I remember when we first met. I remember our first "I love you". In fact I remember every single second spent with you.

    Well, time goes by, and somehow you're still here. And what can I say? I'm so lucky to have you by my side. I'm lucky because I know you.

    This is for you. I love you, you're a treasure, you're very special, you are what dreams are made of.

    I'm just happy that you exist.

    I love this song by Elton John, the one for the movie "Moulin Rouge" is the best. Well this IS YOUR SONG.

    Thanks for sparkling my life.

    Take care of yourself my brat. And if you don't, I shall see to this!

    I do love you, and time can go by, some things never change =)

    You're the Ned to my Chuck! 


    votre commentaire
  • J'ai toujours aimé les loups. Je les trouve beaux, furtifits, discrets, intelligents. Le loup est un de seuls animaux qui gardent une compagne toute sa vie, la fidélité a été inventé par l'animal, et oui.

    Et la louve est très protective des siens, une des meilleures mères.

    Plus rien ne va et puis, j'appelle ma meute à moi...

    Et le ciel s'écalaire...

    A ma meute : Hortense, Sébastien, Ludovic, Nicolas, Thorin.

    Je vous aime, plus que tout.


    3 commentaires
  • ( ^Axel et Céline, toujours en train de se chamailler...^)


    1 commentaire
  • Il était une fois une jeune fille qui rêvait un peu trop et aima énormément son papa. Le souci, c'est qu'on ne fait pas ses armes en vivant dans un conte de fées et Céleste se mit à croire au Prince Charmant.

    (La petite idiote n'avait pas regardé Shrek 2 !)

    Tombée amoureuse d'un méchant sorcier qui lui jeta un sort maléfique, elle jura haut et fort qu'on ne l'y reprendrait plus...

    ... tu parles. C'était sans compter la vie, cette courtisane infâme.

    Les premiers mois passèrent rapidement, au rythme de splendides fêtes données au château où Celeste oubliait le cruel passage des saisons auprès de ses amis. Les prétendants s'accumulaient parfois mais elle n'en avait que faire, ils ne méritaient même pas le titre de jouets. Jamais elle n'accordait plus d'un baiser.

    Et puis un soir arriva un roturier blond, aux manières étranges. Celeste n'en fit pas grand cas, et comme les autres, il endura remarques acerbes et morsures.

    Ironiquement, la vie entrecroisa souvent leur chemin. Et cela devait arriver tôt ou tard, à force de passer du temps avec ce cher Blaise, Celeste s'y attacha...

    Sa blondeur enfantine, son regard limpide et perçant, son rire, ses mots se faisant caresses, ses petits gestes affectueux, sa peau d'une douceur infinie...

    Notre enfant décida alors de laisser là sa froideur légendaire et sa langue acérée. Puisque elle ressentait de l'affection, elle la montrerait à Blaise qui avait fait renaître de tels sentiments.

    Devant tant de douceur, Blaise ne pouvait que l'aimer encore plus, me direz-vous...

    ...Faux.

    Le gueux profita d'un voyage pour s'évanouir dans la nature.

    Et notre histoire s'arrête là.

    Moralité : Tous des salauds sauf papa!


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique