• Un job génial...

    Avec un patron génial ("amouracher", j'adore ce mot).

    Une chance sur trois.

    Il faut que j'ai ce poste. Je le veuxxxxxx ^^

    Je n'ai jamais autant stressé par rapport à un travail. Nan rectification : je n'ai jamais autant eu "peur" de ne pas avoir un certain poste. C'est dire à quel point je le veux.

    HELP, croisez les doigts pour moi s'il vous plaît? =)

     

    UPDATE : Là de suite, maintenant, en cette seconde même... je suis la personne la plus heureuse au monde. Un peu larmoyante de joie, avec un sourire idiot sur le visage et une surdose d'énergie qui vous traverse subitement. De l'électricité de part en part. J'ai eu et j'ai envie de le crier parce qu'il faut bien lâcher cette overdose de joie =)


    votre commentaire
  • Trop de choses à faire, je dois me concentrer sur une traduction ce week-end, j'ai promis.

    Un gros award à télémarket.fr qui a facturé 80kg d'escalopes de poulet, le tout pour 1300 euros à une copine... à la base elle avait commandé un produit de beauté, c'est énorme ^^

    Une immense pensée à notre adorable Barack, je savais qu'il irait jusqu'au bout, plus qu'un pas vers la présidence! D'ailleurs avec du recul son histoire est assez révélatrice. Ces chers américains sont tellement conservateurs sur beaucoup de sujets mais là ils nous dépassent, je ne pense honnêtement pas qu'en France nous aurons demain un Président issu de l'immigration. Il y a beaucoup à dire ou développer là-dessus à vrai dire mais là je suis trop fatiguée, en ce moment je bosse comme une forcenée. Allez Barack, je t'aime, je t'adore, tu portes tant d'espoir en toi. Moi j'y crois, encore et encore!

    Un énorme clin d'oeil à le vie : c'est décidé je pars au Canada dans les mois à venir. C'est comme ça il y a des gens qu'on n'oublie jamais. Il n'y a pas de "prince charmant" mais quelqu'un "fait pour soi", oui. Marre d'avoir peur ou de douter, je saute dans l'avion.

    Bis repitita un autre clin d'oeil à la vie : avec regret je voyais un certain patron partir, je vais peut être le retrouver. Enorme.

    Une énorme excuse à Kevy et Stephou : je voulais poster le conte pour la Saint Kevin mais voilà manque de temps etc, on va faire ça ce week-end.

    Aie aie aie ça m'en fait du boulot ce week-end!

    J'adore la vie... elle peut être très dure mais elle est avant tout vraiment pleine de surprises. C'est formidable!  

    Et quant à ce qui ne va pas, quant aux imbéciles qui s'acharnent à essayer de vous détruire... Tant de coeur à cette tâche en est presque drôle. Mine de rien, le bonheur est aussi un choix.

    Bonne nuit tout le monde! =) 


    1 commentaire
  • Une grosse pensée matinale (enfin lorsque tu liras ça).

    Je suis exténuée et mon cerveau n'assure plus que le service minimum donc je remets le joli conte à demain.

    Je ne te dirai pas "Bonne chance" Stéphou, tu n'en as pas besoin. Je t'enverrai plutôt toutes mes pensées dès mon reveil au petit matin.

    Deux gros smooch claquants sur tes joues pour te réveiller, tu y arriveras sans problème, Kevy et moi on est avec toi!

    C'est quand même bon d'être "no-lifette" avec vous ^_~


    votre commentaire
  • Je ne peux pas m'empêcher.

    Ces derniers jours nous sommes inondés par le procès Fourniret. Pas de résumé ici, à moins d'avoir été perdu au fin fond de l'Amazonie ces derniers mois, tout le monde sait de quoi il retourne.

    Aucun mot à dire sur les atrocités, d'autres l'ont déjà fait, et bien mieux que moi.

    Juste une phrase : court extrait de libé : "Le délit de destruction des toiles de Michaux aurait dû entraîner la révocation du sursis et son renvoi immédiat en prison".

    KEZAKO? Notre "cher Mimi" était sous sursis, tout "être supérieur" qu'il est (notez les guillemets, il se définit comme cela, c'est de l'ironie) si la Justice avait fait son boulot, il serait retourné en prison pour dégradation et cela aurait épargné des vies.

    Là on parle d'un cas extrême certes, mais voilà où en est notre chère justice.

    Je vais parler de vécu :

    Imaginons... "Nicolas" un soir pète un plomb, frappe sa compagne et détruit tout ce qui est sur son passage. Dite compagne porte plainte. Vient le jour du procès, Nicolas aura une peine de sursis, 18 mois tout de même.

    Trois mois passent. "Nicolas" re pète un plomb. Parce qu'il est comme ça, il est malade, et soit dit en passant, méfiez vous. Beaucoup de "malades" ont l'air tout à fait sociable.

    Donc, Nico repète tout. Sauf sa compagne, ô progès! (ironie).

    Dite compagne porte plainte, "je veux bien être gentille mais les 1000 euros de dégâts par soir, y en a marre".

    Vient le jour du procès.
    Et là PAF! L'accusé fait preuve de remords et dit ô combien il se sent coupable, ô combien la justice lui a donné une chance et ô combien il s'en veut.

    Coup de théâtre : le juge ne sait pas de quoi il en retourne. Parce que dans le dossier, personne n'a pris la peine d'enquêter sur le passé de "Nicolas". Nicolas ce jour là n'a rien fait apparemment, aucune trace.

    Il faut croire qu'en 6 mois le ministère de la justice n'a pas assez de temps pour "updater" les dossiers.

    Elle est magnifique notre justice : Frappez, Violez... Ce n'est pas grave, il n'y aura aucun dossier!

    BRAVO!

    PS : Merci quand même à Monsieur le Procureur qui a exigé une peine de 15 jours d'emprisonnement "pour l'exemple". Et il a raison. Lorsque vous optez pour un sursis, ce n'est pas pour faire le con après sous prétexte que "peut être que le juge sera sympa".

    A gerber.

    Et là il est question de violence conjugale. Que l'on remette ça à l'ampleur d'un Fourniret, tout est dit.

    La justice française me fait vomir... Tu as battu ta compagne? Continue, la justice ne t'inquiètera pas.

    Merci à ce procureur, dont j'ai hélas oublié le nom, lui au moins était un exemple : "Peine douce suivant la gravité de l'acte, mais une chance c'est UNE chance, pas TROIS".

    PS 2 : Le plus important probablement. Pour avoir vu le jour du procès des filles prêtes à tout pardonner, et pour avoir vécu ce que j'ai vécu... Le pardon est une chose magnifique, mais parfois il ne faut pas pardonner. Quelqu'un qui vous a frappé une fois? Il le refera à nouveau. Alors même si c'est dur, un peu de force une bonne fois pour toute et dégagez le parasite. Quelqu'un qui vous a frappé une fois LE REFERA!


    3 commentaires
  • En mai, je suis fatiguée.

    A bientôt pour de nouvelles aventures.

    Très bientôt normalement ^^ 


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique