• Petit Pôpa Noël,

    Bon d'accord, je n'ai pas toujours été très sage cette année, j'en ai bien peur. Par contre, j'ai été très gentille, un peu trop même à mon goût mais il n'y a rien à faire, je n'arrive décidément pas à me métamorphoser en méchante. J'ai même limité mon débit de phrases cyniques à l'adresse de mon chtit Florian, c'est dire!

    Donc pour Noël cette année, j'aimerais bien :

    -Revoir ma tite Hortense, revoir ma tite Hortense, revoir ma tite Hortense, revoir ma tite Hortense

    Et valà!

    (Totote si tu lis ceci, tu sais ce qu'il te reste à faire ^^)

    Joyeux Noël !


    5 commentaires
  • Envie d'intimité, de douceur, de chaleur, envie de m'envelopper dans un cocon. Je me suis réveillée au petit jour dans un état étrange, les nerfs à vif, sans aucune raison à cela. Les jambes tremblantes, j'ai eu envie de faire un tour dehors, et puis cette horrible constation : la rue Cambronne, si bruyante d'habitude, s'était retrouvée enfermée dans un calme absolu. Quelques voitures seulement en ce jour normalement si bruyant, un minimum de passants. Je me saurais presque imaginée dans un "remake" de 28 jours après (navet de Danny Boyle, cinéaste pourtant prometteur à ses débuts). Et devant ce silence, me voici en train de me demander : que ferais-je si demain je devais me réveiller dans un monde vide? Sans le sourire de mes proches, sans mon tintamarre chéri, sans musique, sans son, ne serait-ce qu'un chant d'oiseau, sans ces inconnus qui vont et viennent, sans le bruit d'une alarme au loin, sans Trompette en train de courir partout de façon hystérique comme seuls les chatons peuvent le faire, sans les amoureux insouciants ou les cyniques au visage grave? La vie est cacophonie, fatigue, stress, mais la vie est tellement jolie.

    Note pour plus tard: demain moment cinéphile, demain je vais voir "Three Times", qu'on ne m'a que trop conseillé. Que je ne saurais que trop conseiller.


    votre commentaire
  • ... et oui. Surtout lorsqu'ils proviennent de SquarEnix.

    Prenez deux gamers, dont un qui revient tout récemment du Japon. Mettez leur donc un petit Dragon Quest VIII entre les mimines. Le résultat est effrayant : environ soixante heures de jeu en trois jours, avec pour seule pause, un restaurant (japonais, il ne faut pas exagérer) entre amis.  Et encore, faut-il que nous les aimions particulièrement ces personnes en question.

    Le sommeil? Bien évidemment, c'est simple : on se relaie. La soluce? En cours de préparation, le jeu est complètement pouillé.

    Mais le vrai vice c'est d'initier les amis de passage, quel courage. Les voici pris au piège.

    Allez prenons une bonne résolution : demain Shywawa.

    En attendant, j'ai une PS2 et Laurent qui m'attendent, même si tout ceci n'est bon ni pour le teint ni pour les cernes.

    The world is Square.


    3 commentaires
  • Notre Yann, joueur.

    votre commentaire
  • Retrouvailles : Christophe.

    Christophe, Laurent et Céline à nouveau ensemble, cela faisait des mois et cela se fête (à la vodka?)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires